Module tabac 5 séances

SEPT a.s.b.l.

Service d'

Etude et de

Prévention du Tabagisme

Service d'aide et de soins spécialisés en assuétudes agréé et subventionné par la Région wallonne

Descriptif du module 5 séances

Habituellement le module se divise en cinq séances d'1h30 à 2 heures chacune, espacées d'une ou deux semaines. Utilement formés, nos intervenants s'y rendent, en principe en duo, pour que l'animateur puisse être accompagné dans sa gestion du groupe et soulagé dans sa prise de notes (en vue d'alimenter l'évalutation qualitative).

La première animation se présente sous la forme d'une conférence illustrée par de nombreux documents publicitaires. Le matériel requiert un ordinateur portable ainsi qu'un vidéoprojecteur (assumés par le SEPT).

Les animations suivantes seront centrées sur la mise en question du tabagisme. Le support principal en est la dynamique de groupe, les interactions qui s'y passent. Aucun matériel n'est absolument requis mais. Les échanges ou les repères sont aussi concrètement supportés par la présentation des substituts nicotiniques, un contrôle du niveau de CO...

Séance 1 : Sensibilisation du public - Pourquoi j'arrêterais ?

Dans un contexte où fumer ne va plus de soi (dénormalisation tant au travail qu'à l'école, dans les transports ainsi que dans l'HORECA), cette première séance aura pour objectif d'amener les personnes à se poser des questions... Car il ne s'agit pas de provoquer l'arrêt, sans délais, sur un 'électrochoc', mais de susciter l'envie de se revoir afin de ramener les choses à des enjeux personnels. Et pour se faire, la séance inaugurale amènera le groupe à se pencher sur la publicité pour le tabac (des années '40 à nos jours). Le tabagisme est présenté comme inoffensif et chargé d'enjeux multiples : émancipation des jeunes ou des femmes ; effet de séduction, virilité, puissance ou considération, prestige ; un bonheur, un must, un choix ?

Mais l'industrie du tabac nous a menti. Comment s'est-elle à ce point développée malgré sa nocivité ? La pub, qui visait-elle et pourquoi ? Peut-on vraiment fumer léger ? Pourquoi l'ammoniac et le menthol ?

Séance 2 : Exploration de l'ambivalence - Gagner la sortie ? A quel prix ?

Le fumeur apprécie la fumée, l'effet de la nicotine ou d'un rituel qui vient marquer la pause, un refuge, un partage ; en cas de blues ou d'euphorie, de fatigue ou d'insomnie ; c'est la récompense ou le moment de détresse.

A l'inverse, il ressent l'inconfort du manque ou de l'excès, la peur de 'se foutre en l'air', un gaspillage ; et les effets cumulés... sur les poumons, les vaisseaux, le cœur ; la dépendance... Et l'odeur qui dérange ; et les enfants qui nous regardent ou les gens qu'on aimait dont la cigarette a fermé les paupières...

La deuxième séance offre à chacun des participants fumeurs l'occasion d'objectiver ce qui pourrait alimenter son envie d'arrêter, mais dans le même temps, ce qui rend son tabagisme inamovible, utile en tout cas. Ce qu'il redoute, en effet, de laisser. L'ex-fumeur quant à lui pourra sécuriser et baliser la route à faire.

Séance 3 : Préparation des personnes au sevrage : scénariser l'arrêt

Pourquoi j'arrêteras pas ? Comment s'y prendre ?

Aiguiser la conscience et la motivation du groupe à l'égard de ce qui nous rend libres ou dépendants, modifier le regard posé (au départ, en tant que fumeur, consommateur accro) sur le tabac, sur l'interdiction de fumer dans les endroits publics, au travail... Envisager des alternatives au tabac quand il faut s'en passer. Tous ces thèmes et réflexions vont se développer dès la deuxième animation.

Désormais, nous pourrons les approfondir et promouvoir la confiance des personnes, en sos mais peut-être aussi dans les ressources offertes à la fois par le professionnel et par l'environnement, par le groupe.

La troisième rencontre est une opportunité pour le fumeur de zoomer concrètement sur la question du "Comment j'arrête ?" : Patches ou pastilles ? 21 milligrammes ou pas du tout ? C'est quoi le Champix ? Et le stress, l'ennui, j'en fais quoi ? Tous les trucs et la gestion d'un jour sans tabac...

Le passage à l'action va se faire sous la forme annoncée, d'un mini-défi.

Séance 4 : Le défi d'un jour sans tabac / les mini-défis

Le groupe a décidé, lors du précédent rendez-vous d'un "jour J" lors duquel chacun va pouvoir expérimenter la journée (voire la seule matinée, voire un moment-clé) sans tabac. Se passer de la première ou de celles qu'on fumait devant la télé. Chacun son mini-défi pour que la barre ne soit jamais placée trop haut. Juste une façon de se prouver qu'on pourra se passer du tabac quand on sera bien préparé. Ce "Jour J" partagé par le groupe, a pour enjeu d'alimenter concrètement le questionnement des bénéficiaires quand au lien complexe (à la fois psychologique et pharmacologique) entretenu de façon rituelle avec la cigarette mais aussi l'anticipation d'une exigence appliquée au travail. Tout échec sera scrupuleusement requalifié : prise de conscience, étoffement des moyens (patch ou préparation, motivation, détermination...) Les échanges impliquent ici la relation d'expériences, en général, positives ou du moins concrètes, à l'égard de la privation volontaire...

Un nouveau défi donne, à chacun, l'occasion d'approfondir son expérience ou de gérer différement les choses ou parfois de maintenir l'effort. Voilà l'objectif de la cinquième séance.

Séance 5 : Débriefing -

Un débriefing, un petit coup d'œil dans le rétroviseur afin d'évoquer :

- la journée (le défi renouvelé) face au manque : les moments difficiles et tous les aménagements qui auront permis de passer le cap ; les satisfactions...

- le travail accompli depuis la première séance : à ce stade, certains participants seront désireux de maintenir un objectif de contrôle ou d'arrêt, dans un cheminement personnel. Au delà de la focale 'tabac', ce module a permis de parler de soi, de questionner ses dépendances ou les entraves au bien-être et, sur le versant positif, un projet de vie, la santé (vie, bien-être, environnement) dans la conception qu'en a l'OMS

SEPT asbl (c) 2015

Privacy Policy . Terms Of Use